6th IMCWP, Contribution of Communist Party of Peoples of Spain

10/8/04 12:45 PM
  • Spain, Communist party of the Peoples of Spain Spain, Communist Party of the Workers of Spain 6th IMCWP Fr Europe Communist and workers' parties

Athens Meeting 8-10 October 2004, Contribution of CP of
Peoples of Spain [Fr.]
-------------------------------------------------
From: SolidNet, Tuesday, October 05, 2004
http://www.pcpe.es , mailto:qboix@sct.ictnet.es
==================================================

Coordonner Et Organiser Les Forces Revolutionnaires
Mondiales Pour Vaincre La Barbarie Imperialiste

L'�tape historique que nous vivons nous montre � quel point
le capitalisme n'est pas un mod�le d'avenir pour
l'humanit�.

Les �normes contradictions ainsi que les in�galit�s que ce
syst�me renferme sont de plus en plus fortes.

La violence qu'il doit engendrer pour tenter de conserver
son h�g�monie sur le plan mondial s'accro�t, sans,
apparemment, d'autres limitations que la capacit� de
l'armement qu'il peut construire.

Le divorce �vident entre les principes d�clar�s et la
pratique quotidienne est de moins en moins dissimul�.

Quelques exemples illustrent ce que nous venons de dire et
remplacent de plus amples argumentations: la situation de
vide juridique et de privation totale de droits pour des
centaines de personnes emprisonn�es � Guant�namo par les
Etats Unis, � l'int�rieur de ce pays, l'Acte Patriotique
qui limite les libert�s et permet l'espionnage indiscrimin�
de tous les citoyens, l'impunit� du sionnisme dans
l'assassinat des civils palestiniens, des situations telles
qu'Haiti a v�cues r�cemment, montrent ce que vaut la vie
dans les pays les plus expoli�s par l'ordre mondial actuel
ainsi que l'avarice de ceux qui se sont appropri�s de
toutes les ressources, l'invasion de l'Irak contient tous
les aspects �nonc�s...

En r�sum�, nous pouvons tirer deux conclusions:

-Le syst�me capitaliste a de plus en plus de difficult�s �
conserver les m�canismes de consensus et de l�gitimation
sociale qui lui ont permis la stabilit� n�cessaire pour
l'exercice de son h�g�monie au cours d'une grande partie du
Xx�me si�cle.

-Ce syst�me doit recourir de plus en plus souvent �
l`exercice de la violence pour conserver le pouvoir. La
dictature du capital s'exprime de plus en plus clairement
et r�duit progressivement sa capacit� � se dissimuler sous
des aspects de d�mocratie formelle.

En partant de la r�alit� du moment dans lequel nous vivons,
les forces r�volutionnaires, nous devons tirer des
conclusions et agir en cons�quence. Il est de notre
responsabilit� de donner une r�ponse � cet instant de
l'histoire et de l'avenir que nous serons capables de
pr�voir.

Aujourd'hui comme toujours- la libert� de l'�tre humain, la
justice sociale, la solidarit�, l'�galit�, la
participation, la d�mocratie ainsi que des conditions de
vie dignes valeurs parfaitement compatibles entre elles si
la soci�t� est organis�e pour atteindre cet objectif- sont
les drapeaux que nous devons brandir avec clart� et fermet�
� un moment o� le syst�me de domination conna�t des
difficult�s grandissantes pour s'approprier de ces
principes, m�me sous la forme d'un discours st�r�otyp�.

Si nous parlons d'un avenir diff�rent et si nous luttons
pour l'atteindre, nous ne pouvons pas nous mettre dans la
situation contradictoire o� les ennemis du peuple nous
auront arrach� notre identit� et celle de nos projets
d'�mancipation.

Le mouvement r�volutionnaire a besoin d'une formulation
collective et unificatrice par rapport � son projet
d'avenir. Aujourd'hui, le syst�me de relations pour
n'importe quelle activit� humaine est la plan�te enti�re
les forces auxquelles nous nous affrontons sont
parfaitement organis�es d'une mani�re complexe sur le plan
mondial- ,nous ne pouvons donc pas rester chacun dans notre
zone d'influence en essayant de d�finir nos propositions de
mani�re compartiment�e; ceci appartient trop au pass�
r�cent et y rester ne peut que nous conduire � la st�rilit�
des forces qui s'y consacrent. (dans ce sens, les
exp�riences de l'Internationale Communiste doivent nous
�tre utiles pour tirer les conclusions positives et
n�gatives de ce processus.).

Le mouvement r�volutionnaire doit entrer, avec fermet� et
d�cision, dans une phase o� il proposera des alternatives
qui lui seront caract�ristiques. Les propositions doivent
se situer tant sur le plan des cat�gories plus
conceptuelles du mod�le de soci�t� que nous d�fendons que
sur les propositions politiques pour le moment actuel du
d�veloppement de l'humanit�.

Avoir une proposition collective sur la faim dans le monde,
sur la dette ext�rieure, sur le sida en Afrique, sur la
recomposition des blocs imp�rialistes (ALCA,UE, etc) et/ou
d'autres th�mes urgents de l'humanit� et concr�tiser les
mesures que nous proposons pour le moment pr�sent
apporterait � la proposition r�volutionnaire une capacit�
d'influence sur la conscience des masses qui nous fait
actuellement d�faut ou qui extr�mement faible. Nous devons
aspirer � nous situer � l'offensive gr�ce � notre discours
et � notre pratique, afin de pouvoir �tre reconnus comme
alternative l�gitime et s�rieuse par rapport au syt�me.

Sur un autre plan, nous devons coordonner nos propositions
politiques pour l'avenir que nous voulons construire.

Mais nous devons �galement progresser sur le plan
organisatif afin de donner un pouvoir d'intervention � ces
propositions pragmatiques. Le probl�me est de savoir
aborder tour ceci � partir de notre pr�sent de
fragmentation, tout en respectant notre propre histoire et
notre ind�pendance.

Dans ce forum, le PCPE tient � r�aliser une proposition qui
se situe � plusieurs niveaux:

Conserver ce forum d'Ath�nes, ou d'ailleurs si n�cessaire,
en tant que lieu de rencontre et de d�bat dans lequel on
pourrait concr�tiser progressivement les grandes lignes du
programme r�volutionnaire � port�e universelle. Par
exemple: une proposition contre la faim dans le monde ou la
d�militarisation et le d�sarmement mundial.
D�velopper des processus de coordination des forces
r�volutionnaires au niveau r�gional, Am�rique Latine,
Europe, Afrique,etc. Ces processus de coordination
commenceraient par les th�mes sp�cifiques et plus concrets
de ces r�gions. Par exemple: ALCA, Constitution Europ�enne,
etc. Ensuite il faudrait cr�er peu � peu des structures
organisatives de coordination dans la mesure o�
l'exp�rience unitaire le permettrait.
Au fur et � mesure de l'avanc�e des coordinations
r�gionales �videmment � un rythme diff�rent- les conditions
de mise en marche d'un processus de coordination
organisative sur le plan mondial seraient cr��es.

Nous consid�rons qu'il s'agit d'une proposition qui part
des conditions r�elles du moment pr�sent et qui vise un
niveau maximum de coordination des forces r�volutionnaires
� atteindre progressivement. Cette proposition est � nos
yeux compl�mentaire et parfaitement compatible avec la
coordination h�t�rog�ne et unitaire de toutes les
organisations antiimp�rialistes afin d'inverser la
corr�lation de forces d�favorable avec l'imp�rialisme.

Le respect et l'ind�pendance de chaque projet, de sa
formulation sp�cifique sur le plan politique et
id�ologique, ne sont pas du tout incompatibles avec cette
proposition. Cette proposition deviendra r�alit� dans la
mesure o� chaque organisation fera du respect des autres
organisations un principe de base.

En esp�rant que cette proposition sera consid�r�e avec
int�r�t par ce forum, recevez un salut r�volutionnaire des
communistes du Parti Communiste des Peuples d'Espagne.

Ath�nes, Octobre 2004

Carmelo Su�rez. Secr�taire G�neral du PCPE